Peut-on être écolo… sur le web ? 3 gestes simples à adopter.

Peut-on être écolo… sur le web ? 3 gestes simples à adopter.

Les petits gestes écolo du quotidien, on les connaît : prendre une douche au lieu d’un bain, fermer le robinet quand on se brosse les dents, trier ses déchets… On commence à être rodé ! Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il existe aussi des gestes à adopter en ouvrant son ordinateur. Il faut avoir conscience que nos mails, nos recherches sur le web ou nos fichiers enregistrés sur les clouds par exemple, consomment de l’énergie. Cette consommation pourrait être diminuée avec des réflexes simples à adopter. L’association GeSi va jusqu’à dire que le web serait responsable de plus de 2 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. On estime qu’en 2020 les émissions carbones du web dépasseraient celle de l’aviation… De quoi réfléchir ! Je vous ai tiré trois gestes écolos efficaces et à notre porté pour éviter que ce chiffre augmente encore un peu plus. 

Bien choisir son moteur de recherche

Le bon geste écolo commence avec la recherche. En effet, les moteurs de recherches classiques compensent rarement (ou pas du tout) leur empreinte carbone. Aujourd’hui, il existe deux moteurs de recherche permettant d’alléger cette empreinte par des dons.

Lilo, moteur de recherche français, permet à l’utilisateur de cumuler des “gouttes d’eau” à chaque recherche effectuée. Ces gouttes d’eau sont en fait de l’argent générés par la publicité que vous reverserez quand vous le souhaitez à des associations à vocations environnementales ou sociétales. Lilo permet une recherche utile, mais pas seulement… Il y a un petit plus : c’est un moteur de recherche français. Alors, vos données personnelles sont protégées ! Lilo ne collecte pas vos données et ne les vend pas pour le tracking publicitaire.

Sinon, il y a Ecosia : les bénéfices générés avec les recherches servent à planter des arbres. Au moment où je vous parle, Ecosia a planté plus de 65 millions d’arbres ! Leur bilan carbone est négatif, car le moteur de recherche se sert de l’énergie renouvelable. Comme Lilo, ils ne collectent ni ne revendent nos données personnelles aux trackers de publicité. Le petit plus : leur transparence. Chaque mois, Ecosia publie leur rapport financier. Comme cela, on peut voir comment l’argent est dépensé, un gage de confiance supplémentaire.

Faire la chasse aux newsletters

Ne me dites pas le contraire : vous avez sûrement une boite mail rempli de newsletter, qui n’ont jamais été lu… À partir de maintenant on s’engage à faire le tri. Alors oui, je sais, ce n’est pas la meilleure activité du monde, mais soyez conscient que toutes ces newletters sont stockés à un endroit qu’on appelle un Data Center. Un Data Center, c’est l’équivalent d’une dizaine de milliers d’ordinateurs qui travaillent non-stop. Cela consomme en un jour les besoins en électricité d’une ville de 30 000 habitants… Tout cela pour que vous ayez accès à cette newsletter que vous ne lirez jamais. Oui, je sais, ce n’est pas votre petite newsletter qui est responsable de notre catastrophe écologique, mais ce sont les petits gestes qui font la différence. Maintenant, chaque mois, on fait le tri dans sa boite mail et on se désabonne de ce qui nous intéresse pas. Vous vous sentirez mieux après, je vous le promets 🙂

Ne pas surconsommer les produits technologiques

Le geste écolo le plus efficace, c’est celui-ci : faites durer vos équipements technologiques plus longtemps. Usez-les jusqu’au bout. Nous avons tous eu envie d’un nouveau smartphone ou ordinateur alors que ceux que l’on possédait déjà fonctionnaient encore très bien. Moi aussi, cela m’est arrivé. Phénomène de mode ou publicité alléchante, tout est fait pour nous attirer à consommer encore plus. Cette surconsommation entraîne plus de production, plus de pollution… Vous l’avez compris, ce n’est pas très bon pour notre chère petite planète. En plus, c’est votre banquier qui sera content ! 

L’usage d’Internet doit aussi être repensé avec nos problématiques d’aujourd’hui : notre surconsommation d’écran a aussi un impact sur le réchauffement climatique. Les trois gestes que je vous ai donnés sont des façons simples pour freiner cet impact. Si vous aussi vous avez vos petits gestes écolo, partagez les dans les commentaires !

ecolo-web

Laisser un commentaire

Fermer le menu